INTERVIEW – Caroline Ithurbide prend du galon. La chroniqueuse du « Grand 8 » a été choisie par D8 pour présenter « Adam recherche Eve », l’émission de rencontre avec des candidats tout nus. La jolie blonde nous dit tout sur ce programme qui fait déjà polémique, avant même sa diffusion.

Qu’est-ce qui vous a donné envie de présenter Adam recherche Eve ?
Je trouvais que c’était plutôt sympa d’être la première à présenter une émission comme ça. Mais j’ai quand même beaucoup réfléchi avant d’accepter d’animer Adam recherche Eve car je me suis posé beaucoup de questions. Les mêmes que tout le monde se pose avant d’avoir vu le programme car ma crainte était que ça soit trash ou vulgaire. On s’est inspirés de la version allemande, qui est la plus jolie et la plus aboutie, qu’on a améliorée pour en faire un produit « feel good », dans la veine du film Le Lagon bleu.

Qu’est-ce que la nudité change dans les rapports ?
Ça change tout. Au-delà de l’aspect physique, ça met les participants dans un état de vulnérabilité et de sincérité qu’on ne voit plus aujourd’hui à la télévision. Si on leur avait laissé, ne serait-ce qu’un string, ils seraient encore restés des acteurs, pas des vrais gens. Une fois qu’on a compris ça, et qu’on a dépassé le côté voyeuriste, on se dit que le concept est génial car il prend le contre pied de la société dans laquelle on vit où tout le monde est tellement apprêté, maquillé et looké. Nos candidats sont obligés de se révéler tels qu’ils sont vraiment.

Mais mettre des gens nus à la télévision, c’est quand même pour faire appel à notre côté voyeuriste, non ?
C’est fou comme on emploie un vocabulaire très négatif dès qu’on parle de nudité. Nudité ne veut pas dire voyeurisme ou vulgarité. Ça peut être quelque chose de frais, de sain et de naturel. Je pense que le téléspectateur risque de venir voir l’émission par curiosité pour la nudité mais il restera pour suivre les histoires. Les gens qui n’ont pas encore vu Adam recherche Eve peuvent penser que c’est choquant mais ils se rendront vite compte que c’est une émission décomplexante.

Dans quel sens ?
Parce que les candidats sont très normaux. On n’a pas pris des personnes qui passent des heures à faire de la gym pour avoir un corps parfait. On a des filles avec de la cellulite, certaines ont des gros seins, d’autres pas, des hommes plus petits que la moyenne. Le but est de montrer que l’on n’a pas besoin d’être Gisèle Bündchen ou David Beckham pour assumer son corps et être bien dans ses baskets. Dans une société hypersexualisée, c’est sympa de revenir à un état naturel.

Comprenez-vous que la nudité puisse autant choquer ?
Il y a une vraie contradiction entre notre désir pour la nudité et cet espèce de pudeur dès qu’on y est confronté. Que 50 nuances de Grey soit premier au box-office, ça ne dérange personne. Quand Peter Lindbergh photographie Kate Moss à poil, on dit que c’est une œuvre d’art. Mais quand c’est à la télé, ça devient choquant. C’est quand même très bizarre.

Adam recherche Eve a été taxée d’hypocrite par certains parce que les parties génitales des candidats ont été floutées. Que leur répondez-vous ?
Ce n’est pas de l’hypocrisie puisque le propos de l’émission n’est pas de montrer des sexes mais de voir ce qui se passe quand deux personnes se rencontrent dans la nudité. Les gens hypocrites ce sont les gens qui disent que la nudité c’est trash mais qui ont envie d’en voir. Mais les téléspectateurs sont suffisamment intelligent pour se rendre compte qu’Adam recherche Eve n’a rien à voir avec tous ces fantasmes autour de la nudité.

Si on vous avait proposé de présenter l’émission nue, auriez-vous accepté ?
Non, je n’aurais pas pu ! Je ne suis pas quelqu’un de très complexé, et je peux débouler n’importe où en petite culotte, mais me montrer entièrement nue, je ne pourrais pas. Je n’ai pas le courage des candidats. Et puis ce serait trop facile de faire le buzz avec ça.

Source : http://www.metronews.fr/culture/caroline-ithurbide-adam-recherche-eve-est-une-emission-decomplexante/mobz!WQsDsI8Vlbm7Q/