La vie d'un sac plastique ou le bichon écolo, le court métrage lauréat des Journées Femmes et écritures 2010La vie d’un sac plastique ou le bichon écolo, le court métrage lauréat des Journées Femmes et écritures 2010, une belle histoire, qui m’a profondément touchée….

Effervescence ce mercredi matin dans une grande surface de la commune d’Arue. Une petite équipe tourne un court métrage à la caisse…. Une histoire de sacs plastiques, écrite par des femmes des quartiers de Pirae. Georgina, femme de ménage, mère de 3 enfants, bientôt grand-mère, vit sa première expérience d’actrice. Elle est un peu anxieuse, avoue-t-elle, mais contente de participer à cette aventure. Avec 6 autres femmes de son quartier, et l’aide de Germain, seul homme dans ce groupe, elle a co-écrit le scénario de ce court métrage dans le cadre des rencontres organisées à l’Assemblée, à l’initiative d’Armelle Merceron, en septembre dernier sur le thème « Femmes et écritures, Vahine papai parau ».

Georgina, heureuse de cette belle aventure….

Lors de ces journées auxquelles avaient participé de nombreuses femmes, écrivains, journalistes, éditrices et artistes, un atelier d’écriture de scénario avait été proposé, sous la direction de Claire Scwob. Une occasion de montrer aux femmes, même les plus humbles, qu’elles peuvent elles aussi devenir créatives, et que l’écriture peut être aussi pour elles un moyen d’expression et dévasion. « Scène de vie polynésienne », c’est le thème qui avait été retenu. Et c’est le scénario de Georgina et du groupe des femmes de Nahoata qui a remporté le concours d’écritures mis en place à cette occasion. Un scénario qui a séduit par son originalité, mais aussi, c’est certain, par la fraîcheur de ces femmes, courageuses, naturelles et sans prétentions.

Souriante, un peu inquiète mais déterminée, Georgina participera donc toute la journée au tournage de ce court-métrage dont l’action se déroule principalement à Pirae, dans les quartiers de ces femmes. Une belle expérience pour elle, qu’elle a préparée avec le reste de l’équipe pendant tout le mois d’Octobre, en participant notamment aux repérages des lieux de tournage ; une expérience qui a été rendue possible grâce à l’appui d’Armelle Merceron, une aide au financement de EDT et de TNS. et qui n’aurait pas vu le jour sans la ténacité de Claire Sswob et Christine Tisseau Giraudel, qui, touchées par ces femmes de Nahoata, se sont investies pour réaliser ce court-métrage. Tous ces efforts conjugués et un résultat palpable, vivant qui sera bientôt partagé par tous avec sa prochaine diffusion sur Tahiti.TV et les chaînes locales.

Le film

Loin des discours de bonnes intentions, ce projet, tout simple mais humainement très beau, permet à ces femmes de raconter leur histoire. Et à voir le sourire épanoui de Georgina, l’implication de l’équipe de tournage, le plaisir de la caissière, fière d’aider dans cette aventure, on ne peut s’empêcher de penser qu’il y a tout de même en Polynésie de belles chaînes de solidarité. Et heureusement, ce type de projets se multiplie en Polynésie, comme celui de l’Association Fraternosc qui avait mis en place des ateliers de photos pour les enfants des quartiers de Papeete.

Quant l’art et la créativité viennent à la rencontre des quartiers, cela donne de belles aventures humaines, solidaires, riches de la vie quotidienne des Polynésiens… Comme quoi la simple histoire d’un sac plastique peut en cacher bien d’autres… Et on a juste envie de dire : Bravo, et encore !

Source : MiriamaMag

Voir le film sur Tahiti.tv : http://www.tahiti.tv/la-vie-dun-sac-plastique-ou-le-bichon-ecolo-le-scenario-laureat-du-concours-femmes-et-ecritures-2010-permalink-1356-2387-17554.aspx

Visitez le site de nos partenaires :
http://www.tahiti.tv
http://www.tns.pf
http://www.edt.pf
http://www.assemblee.pf