un documentaire historique RFO Polynésie, Bleu Lagon et Aber ImagesLe temps du documentaire historique est difficile. Philippe Alaban, réalisateur, a trouvé grâce à RFO Polynésie le moyen de réaliser son projet sur la vie d’Alain Gerbault. Un projet réalisé avec le soutien d’une équipe de Polynésie et sa production est assurée par RFO PF, Bleu Lagon Productions (Papeete) et Aber Images (Brest).

Cela fait 5 ans qu’il préparait ce documentaire. Il a réussi à concrétiser son travail en bénéficiant de l’appui de RFO, qui assure le financement en matériel et techniciens, avec un opérateur de prise de vues, un opérateur de prise de son et un assistant éclairagiste. Ce tournage concernera la partie de la vie du navigateur en Polynésie. Il se déroulera sur trois semaines et a commencé à Moorea, lundi dernier, par une interview de Alex du Prel, directeur de publication du mensuel Tahiti Pacifique Magazine, pour se continuer à Bora Bora en fin de semaine, puis aux îles Marquises et enfin à Tahiti.

La contrepartie du financement étant de rester le seul diffuseur pendant une durée de deux ans. Le montage financier s’appuie aussi sur l’aide de Bleu Lagon Productions qui redistribue une aide du ministère de la Culture de Polynésie, ainsi sur des fonds apportés par la société Aber Images, basée à Brest, qui a collecté des aides notamment de la région Bretagne et de la ville de Laval, où s’est déroulé le début du tournage.

Philippe Alaban peut continuer son travail grâce à des chaînes comme France 3 région ou RFO, mais il pense que le temps du documentaire historique ne durera plus très longtemps avec l’évolution actuelle de la programmation télévisuelle.

Source: La depêche de Tahiti (correspondant Pascal Alain)