Synergie autour de l'audiovisuel polynésienSur la base de synergies déjà existantes, les membres du Syndicat des producteurs audiovisuel de la Polynésie française (SPAPF), le service du commerce extérieur, Tahiti film office, le GIE Tahiti tourisme, les hôtels Intercontinental ont souhaité cette année partir à l’assaut de nouveaux marchés audiovisuels en participant au MIPCOM 2008.

Talia Valenta, du GIE Tahiti tourisme, Christine Tisseau Giraudel membre du Spapf et productrice pour tahiti nui companies et tahiti.tv, assistée de Yashvi jagdeosingh pour les marchés anglophones, hispanophones, et indiens, ont présenté pendant 5 jours à Cannes les atouts de la Polynésie française aux producteurs, diffuseurs et distributeurs du Monde entier : diversité des décors des cinq archipels, richesse des thématiques pouvant être traitées, existences et expériences des infrastructures professionnelles tant privées qu’institutionnelles, personnel qualifié, autant d’arguments auquel les professionnels du secteur ont été sensibles.

Les enjeux de cette première présence étaient de promouvoir les œuvres polynésiennes, décupler la diffusion de l’image de la destination à l’international, développer le nombre de productions étrangères venant tourner en Polynésie française avec des enjeux économiques importants tant en terme d’emplois directement liés à la production audiovisuelle, aux hôtels, aux compagnies aériennes, aux prestataires de services que de devises dépensées en Polynésie française.

LES PREMIERS RESULTATS DE CETTE PRESENCE AU MIPCOM

Stand de 25 m2, Ecran plasma, connexion internet haut débit et ordinateurs en libre consultation, brochures présentant la destination, catalogue en lignes d’œuvres audiovisuelles issues de 15 sociétés de production locale, guide du tournage interactif destinés aux professionnels, films des hôtels Intercontinental, flyers du FIFO, de tahiti.tv, … rien n’a été laissé au hasard par les organisateurs et participants polynésiens.

De nombreux échanges ont eu lieu sur ce premier stand polynésien au MIPCOM et déjà des projets se profilent, on peut citer :

· « Tellement people » animée chaque dimanche par Clara Morgane sur NRJ12 (plus de 11 millions de téléspectateurs chaque semaine),

· Un nouveau magazine randonnée/people qui pourrait être tourné en Polynésie et diffusé sur Equidia, la 3ème chaîne de sport du paysage audiovisuel de complément (plus de 10 millions d’abonnés et 3 millions de téléspectateurs chaque semaine)

· Déjà en contact avec le GIE Tahiti tourisme, la société de production Point du jour envisage une co-production avec une société de production audiovisuelle locale pour son film documentaire « Kaimiloa ou l’énigme du peuplement polynésien » coproduit par la chaîne de télévision Arte,

· La chaine Wedding tv, diffusée en Grande Bretagne, pourrait venir tourner en Polynésie française une série de magazines sur le mariage.

Dans le même esprit et à l’issue du MIPCOM des contacts seront pris auprès d’M6, Endemol et Adventure line afin d’envisager d’associer la Polynésie française à de nouveaux concepts d’émissions.

Côté festival et salon, le Fifo a été présenté aux réalisateurs et producteurs de documentaires susceptibles d’y présenter leurs œuvres. Des rencontres ont été organisées pour envisager une participation polynésienne à d’autres festival et marchés comme le MIPDOC où, pendant deux jours, plus de 400 acheteurs de documentaires se réunissent chaque année, le festival de Monaco mettant en relation les auteurs et les producteurs de film de fiction…

Le tout nouveau web média www.tahiti.tv, membre du SPAPF, revient de ce MIPCOM avec de nombreuses opportunités de diffusion de son catalogue de programmes issus de 15 sociétés de production locales, et notamment en France, au Canada francophone, en Europe mais aussi aux Etats Unis, au Chili et en Ukraine.

Par ailleurs, tahiti.tv produira en 2009 un magazine people dans lequel les stars et autres VIP feront découvrir la Polynésie française aux téléspectateurs. Le parrain et premier invité de l’émission sera Vincent Mc Doom. Les journalistes du MIPCOM News, remis au 13 000 participants et exposants, ont immortalisé l’événement.

Rappelons que Vincent Mac Doom, issu de la mode, styliste chez Paco Rabanne, Guy Laroche, Louis Vuitton, est tour à tour animateur télé (Paris Première, TPS Star, M6, NT1, TF6, …), a participé à La Ferme Célébrités sur TF1, animateur radio (Rire et Chansons), mais aussi acteur dans « Paris selon Moussa », « Elephant people »…

ET DEMAIN ?

Une présence internationale grâce aux représentations du GIE Tahiti tourisme dans le Monde, un bureau d’accueil des tournages, des équipes professionnelles expérimentées, des structures d’hébergement et de transport accueil aguerries, un accompagnement institutionnel tant en terme d’aide à la production que de mise en place de formations adaptées, un catalogue d’œuvres audiovisuelles de qualité, un festival du film documentaire, la Polynésie française possède dorénavant de nombreux atouts.

Cependant, pour s’imposer sur ce nouveau marché de l’exportation de services et de produits audiovisuels à l’international et de promotion de la destination, la Polynésie française, à travers ses acteurs privés et publics, devra maintenir sa présence sur d’autres festivals et marchés majeurs dont le MIPDOC, le Sunny side of the doc pour ne parler que des manifestations organisées en France, étoffer son offre d’œuvres audiovisuelles polynésiennes « exportables », l’adapter aux nouveaux formats de diffusion (16/9ème, HD) et marchés (versions anglophones, hispanophones, …).

L’avenir de ce secteur passera aussi par la professionnalisation de l’audiovisuel en Polynésie française, pour permettre notamment aux sociétés de productions étrangères de pouvoir s’appuyer sur des compétences locales. Notons, par exemple, que le film « Couples retreat », produit par Universal studio et dont le tournage débutera fin octobre 2008 à Bora Bora, s’appuiera, au-delà des nombreux prestataires qui travailleront sur ce tournage, sur une dizaine de jeunes professionnels de l’audiovisuel local. Le diplôme universitaire aux métiers de l’audiovisuel qui ouvrira à la fin de cette année, géré par le service de la formation continue de l’Université de la Polynésie française en partenariat avec le Ministère de l’industrie et des PME et les professionnels du secteur contribuera sans nul doute à faire émerger de nouveaux talents.

Dans le même souhait de voir se développer l’audiovisuel en Polynésie française, une délégation du Ministère de l’industrie et des PME rencontrera cette semaine à Paris le CNC (Centre national du cinéma) afin d’entrevoir les collaborations qui pourraient être envisagées avec les organismes français en charge du secteur.

L’aventure ne fait donc que commencer…

http://www.tahiti.tv
http://www.mipcom.com
http://www.tahiti-film.org
http://www.tahiti-tourisme.fr