Documentaire : sur le dos des baleines

U.S. National Oceanic and Atmospheric Administration

Une coproduction polynésienne (bleu lagon production) soutenu par l’APAC (L’aide à la production audiovisuelle et cinématographique) a été diffusée en avant première le 19 mars 2008 dans la salle VIP du cinéma Publicis sur les Champs Elysées à Paris devant plus de 350 professionnels.

près 40 ans d’interdiction de la chasse commerciale, les populations de baleines à bosse se sont apparemment reconstituées. Malheureusement, ce signe encourageant sert d’argument aux pays « pro-chasse » qui ne souhaitent qu’une seule chose : reprendre la chasse commerciale à la baleine… Néanmoins, tous les spécialistes sont unanimes : il est urgent de prouver au monde que des populations entières de baleines sont toujours menacées d’extinction. Mais comment faire ?

On a longtemps cru que l’espèce « baleine à bosse » ne comptait que deux groupes homogènes, celui de l’hémisphère nord, et celui du sud. En réalité, il existerait des groupes distincts ayant une seule et même zone de nutrition, les zones polaires, mais des territoires de reproduction très spécifiques. Ces groupes de baleines ne se rencontreraient jamais ! Si certains pays comme le Japon reprennent la chasse, les conséquences sur ces micro populations seront dévastatrices. Des dizaines de baleines tuées dans une même zone de l’hémisphère sud, et c’est peut-être une population unique de baleines à bosse qui s’effondre, ou disparaît, probablement à jamais !

Laurent Soulier est parasitologue à l’université de Pau. Sa conviction : « Pour mieux connaître l’infiniment grand, perçons les mystères de l’infiniment petit ». Laurent pense pouvoir sauver des populations entières de baleines, aujourd’hui en sursis, « simplement » en étudiant leurs parasites ! On sait aujourd’hui que ces petits crustacés -appelés cyamidés – ne passent d’une baleine à l’autre que lorsque les animaux se touchent. Par conséquent, si des cyamidés de même espèce prélevés sur deux baleines sont génétiquement différents, cela signifie que les animaux ne se sont jamais rencontrés ! En multipliant les prélèvements, Laurent pourrait ainsi prouver que certaines populations de baleines à bosse vivent isolées les unes des autres, peut-être depuis des milliers d’années… Aujourd’hui, la mission du docteur Soulier est donc de se procurer ces précieux « poux de baleines ». Mais face à l’urgence, il ne peut plus attendre qu’un animal s’échoue ! Une seule solution : prélever ces parasites sur des cétacés vivants et ainsi réussir ce qu’aucun homme n’a osé tenter, en s’aventurant… sur le dos des baleines.

Depuis Biarritz jusqu’en Polynésie, en passant par la Nouvelle-Calédonie, Laurent nous emmène à l’autre bout du monde pour une mission qu’il prépare depuis trois ans. Une aventure exceptionnelle – celle de toute une vie – pour tenter de découvrir ce qui pourrait bien sauver les dernières baleines à bosse de la planète.

Fiche technique

Titre: Sur le dos des baleines
Type: Documentaire
Durée : 52’
Auteur/réalisateur : Jean-Michel Corillion
Production déléguée : Kwanza
Coproductions : RFO, Prodom, Bleu Lagon Productions, MAD Executive
Diffusion: France 3, Planète Thalassa, Discovery HD International, RTBF, RFO, France O, TV5 Monde

Source : http://franceo.rfo.fr/article1107.html