Le SPAPF au Sunny side of the docHervé Boitelle, de la société DPI, président du syndicat des Producteurs Audiovisuel de la Polynésie française était présent au Marché International du Documentaire « Sunny Side of the Doc», du 26 au 29 juin 2007 à la Rochelle (France).

Ce déplacement a permis à Hervé BOITELLE de rencontrer des diffuseurs, producteurs internationaux et d’envisager la mise en place de partenariat et co production sur des projets locaux.

Le Marché International du Documentaire « Sunny Side of the Doc » embrasse toutes les perspectives de développement offertes aux documentaires, et élargit encore son espace géographique : après les pays de l’Est et l’Asie, c’est au tour de l’Amérique Latine et du continent Indien de se joindre à nous.
Marché de rencontre et de vente de programmes au départ, le Sunny Side of the Doc est rapidement devenu le rendez-vous incontournable pour la coproduction documentaire à l’international, et engage parallèlement un travail de réflexion sur le croisement entre les nouvelles technologies et les contenus documentaires.

Forums et conférences

Trois grands thèmes seront déclinés et débattus :

1/ Le Futur de la Télévision face à l’émergence des Nouvelles Plateformes ; quels documentaires pour ces écrans nomades ?Trois expériences seront confrontées sur trois jours. D’abord l’ASIE : acteurs de premier plan dans le développement et l’utilisation des nouvelles technologies, les professionnels asiatiques sont à la pointe de l’innovation en ce domaine, à travers une diversification des applications, remarquable par son inventivité et son originalité ; applications déjà très répandues auprès des usagers, et qui permet ainsi le développement de nouveaux modèles économiques. Seront présents des Diffuseurs et Producteurs Coréens, Japonais, Vietnamiens, Chinois et Singapouriens.Les USA : précurseurs du développement des réseaux, les Américains ont su imposer des modèles inédits de distribution et de diffusion via Internet. Leur expérience de la télévision HD (bientôt plus de 100 chaînes HD diffusées sur le territoire) en fait également des interlocuteurs privilégiés de coproduction.

Enfin, au ROYAUME-UNI, l’essor de chaînes broadband, l’IPTV, et l’investissement colossal des grands opérateurs dans les nouvelles pratiques sur internet (nouveaux programmes, nouvelle distribution), demeure un modèle de développement.

2/ Le Documentaire d’Investigation : les docs d’investigation trouvent de plus en plus difficilement leur place dans les grilles de programmation des diffuseurs traditionnels. Ils rencontrent, par contre, de larges publics sur les grands écrans de cinéma et sur les Nouvelles Plateformes ; c’est donc un cas d’école pour examiner les stratégies de production alternatives et ouvrir de nouvelles opportunités aux films engagés. Ce forum sera complété par une programmation de Documentaires d’Investigation internationaux inédits en France, présentés dans le grand auditorium de l’espace Encan.

3/ Documentaire & Cinéma : quelles distributions ? Tous les docs ne méritent pas le « Silver Screen » ! Mais, quand c’est le cas, le succès peut parfois être phénoménal…Quels sont les critères des Distributeurs et des Filiales Cinéma des chaînes ?

EN PRATIQUE:
le Sunny Side of the Doc, c’est 3000m2 d’exposition, incluant un Village technique, une vidéothèque numériques de 50 postes présentant 500 programmes, un guide des participants, le « Who’s who » qui informe sur « qui fait quoi », deux catalogues « projets », un auditorium de 800 places équipé en HD ; deux salles de screenings HD, des conférences sur les tendances internationales du documentaire, des ateliers, notamment en direction des «newcomers », nouveaux venus dans la profession, des espaces de convivialité pour les rendez-vous, et un vaste espace restauration, le tout directement sur les quais du port historique de La Rochelle, avec vue sur le grand large…
Le succès de l’an passé, à La Rochelle, avec près de 2.000 participants venus de 50 pays, nous a amené à agrandir et modifier l’espace d’exposition réservé aux stands.
– Le Village HD devient « Village High Tech : Haute Définition et Nouvelles Plateformes », sur 500m2 (voir information ).
– Un nouvel espace est créé : « le Village UK », dédié aux professionnels britaniques (voir information ).
– Les salles de projection, pour les screenings professionnels, sont réaménagées.
– L’Auditorium est réservé pour des projections publiques et gratuites d’une Sélection des Meilleurs Films Documentaires d’Investigation inédits en France, ainsi que les Avant-Premières de nos Partenaires.

Source : www.sunnysideofthedoc.com