Logo-du-syndicat-des-producteurs-audiovisuel-de-la-Polynesie-francaiseNCréé en 2007 à l’initiative de 4 sociétés de production, le Syndicat a pour objets principaux :

  • de regrouper et représenter l’ensemble des acteurs majeurs de la filière audiovisuelle et cinématographique en Polynésie française : les sociétés de production, les auteurs, les réalisateurs, les acteurs, les animateurs, les techniciens, les industries techniques, distributeurs et, en règle générale, tous les prestataires qui interviennent dans la production d’œuvres audiovisuelles et/ou cinématographiques quel que soit leur genre : fiction, animation, publicité, documentaire, magazine, jeux, news, captations, sans que cette énumération soit limitative,
  • de protéger et de représenter les intérêts professionnels des sociétés de production, des auteurs, des réalisateurs, des acteurs, des animateurs, des techniciens, des industries techniques, des distributeurs et, en règle générale, de tous les prestataires qui interviennent dans la production d’œuvres audiovisuelle et/ou cinématographiques auprès des pouvoirs publics, des parlementaires, des exploitants, des éditeurs, des diffuseurs locaux, nationaux et internationaux,
  • d’organiser et d’étudier les axes de développement souhaités de la filière audiovisuelle et cinématographique en Polynésie française,
  • d’être une force majeure de propositions quant à l’organisation et au développement de l’industrie audiovisuelle et cinématographique en général et en Polynésie française en particulier.

Pour être membre du Spapf en tant que société de production, il faut :

  • être une personne morale (SAS, SA, SARL, EURL, SNC) domiciliée en Polynésie française depuis au moins cinq ans,
  • être inscrit au Registre du Commerce et des Sociétés et au répertoire territorial des entreprises (RTE) sous une ou plusieurs des références NAF/APE suivantes :
    • 921 A : production de films pour la télévision
    • 921 C: production de films pour le cinéma
    • 922 B: Production de programme pour la télévision
    • 921 B: production de films institutionnels et publicitaires
  • être équipé de matériel broadcast.

Pour être membre associé du Spapf en tant qu’auteur, réalisateur, technicien ou acteur, animateur, il faut :

  • être une personne morale ou physique domiciliée en Polynésie française,
  • être auteur, réalisateur, technicien, acteur, animateur, et pratiquer ce métier,
  • être coopté par aux moins deux sociétés de production, membres du syndicat des producteurs.

En 2016, s’appuyant sur les conclusions des 1ers Etats généraux de la production audiovisuelle et cinématographique en Polynésie française en 2015, et notamment du constat fait que la grande majorité des acteurs de la filière n’était pas encore fédérés mais que ceux-ci souhaitaient faire entendre leur voix et être impliqués très largement dans le développement de la production audiovisuelle et cinématographique en Polynésie française, le Spapf a souhaité accueillir les « auteurs, réalisateurs« , les « techniciens« , et les « acteurs, animateurs » s’ouvrant ainsi à l’ensemble des acteurs majeurs de la filière.

Les actions majeures du Spapf

  • Participation à l’élaboration des textes fondateurs de l’APAC (avec le SDIM et l’ATPA)
  • Présence polynésienne au sein du Mipcom 2008
  • Participation à l’élaboration des textes de convention Pays / Cnc (avec le SDIM et l’ATPA)
  • Mise en œuvre du diplôme universitaire aux métiers de l’audiovisuel en 2009
  • Participation à l’élaboration des textes modifiants l’APAC (avec le SDIM, puis la DGAE et l’ATPA)
  • Elaboration de préconisations s’agissant de l’accueil des tournages étrangers en Polynésie française
  • Partenaire du Vini film festival on Tntv depuis 2012
  • Co organisation de la présence polynésienne au sein du Sunny side of the doc 2013, puis présence annuelle depuis.
  • Partenaire du festival international du court-métrage de fiction des îles du Monde, Courts des îles depuis 2013
  • Mise en œuvre d’actions d’accompagnement de jeunes techniciens de l’audiovisuel par des professionnels
  • Co organisation de la présence polynésienne au sein du Short film corner du festival de Cannes 2014.
  • Initiateur des 1ers Etats généraux de la production audiovisuelle et cinématographique en Polynésie française en 2015
  • Co organisation de la présence polynésienne au sein du Festival de la fiction tv 2016 à la Rochelle.
  • Co-organisateur des 1ers Etats généraux de la production audiovisuelle et cinématographique en Outre-mer en 2016